Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

A M V S A JV T EIS. 501 lui etoit refufé. Cecile lui répondit, le confola i mais li 1 'exprefhon de fa tendrefle faifoit plaifir a fon amant, elle augmentoit auffi fes regrets.

Cependant, comme la fête de d'Orméjon pere arrivoit vers la fin de 1'année, on fe trouva bientót a la veille du jour de fan. II annonca, contre fa coutume, qu'il recevroit toutes fes vifites ie lendemain. Le viilage qu'ils babitoient alors étoit affez peuplé , c'étoit s'expofer a recevoir nombre 'd'importuns. Onne lui demanda pourtant pas les motifs de cette réfolution; toute fa familie fe décida feulement a refter avec lui, pour lui faire compagnie, & c'étoit - la ce qu'il demandoit. Ce jour-la, & les jours d'auparavant , il avoit paru fort oceupé , il avoit écrit beaucoup de lettres ; il en avoit reeues qu'il n'avoit point communiqué-es : tout cela avoit quelque chofe de myftérieux 5 cependant fon niaintien étoit au moins auffi ferein

Sluiten