Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

5oS Les Soirees amusjntes. Cécile ne m'avoit pas paru aflez riche \ mais je viens d'apprendre que cinquante miile-Kvrés que j'avois fur mer ont profpéré au-dela de mon efpérance. J'ai quadruplé ma fomme; Sc cet argent, que j'ajoute a Ia dot de Cécile > rapproche fa fortune de celle de mon fils; & en fait un parti très-fortable.

A ces mots, Cécile, Madame d'Orméjon, fon fils, fe jettent a fon cou, 1'embraflént tous a la fois j mais il croit devoir interrompre ces tranfports. Mes enfans, leur dit-il, nos convives ont befoin de fe mettre a table. Nous voila, je crois, tous contens ; vous m'avez donnc mon bouquet, je vous donne vos étrennes."

On fit entrer auffi-tót les parens de Cécile qui étoient arrivés, Sc 1'on fe mit a table. Le diner fut très-gai, ce qui n'elt plus auffi commun qu'on le croit; Sc ce qui eft plus rare encore, le mariage fut tres - heureux.

Sluiten