Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Les Amours

tc n'eft pas polÏÏble au monde dele prendre : parquoy me trouvant las Sc recreu, comme vieil Sc ancien que je Luis, m'appuyant fur mon ballon, en prenant garde qu'il ne i'cnfouift , je luy ay demandé a qui il eftoit de nos voifins, et a quelle occafion il vcnoit ainfi cueillir les frui&z du jardin d'aultruy.

II ne m'a rien refpondu-, mais s'approckant de moy, s'eft pris a rire fort délicatement en roe gettant des grains de meurte, ce qui m'a ( ne feay comment ) amolly &c attendry le cueur ; de forte que,je n'ay plus fceu me courroucer aluy. Si 1'ay prié de s'en venir hardiment 4 moy fans Hen craindre, jnrant par mes meurtes, -ue je laifferois aller quand il voudroit, -avecque des pommes Sc des grenades que ;e luy donnerois, Scluy fouffrirois prendre desfruidz de mes arbres, 8c cueillir mes fleurs tant comme il voudroit. moyennant qu'il me donnaft un baifer fculemcnr. Et adonc fe prenanr a rire avecque unc chere gaye Sc bonne & gentillc grace,

Sluiten