Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

I 12.

Les Amours

fe repeuc d'une vaine volupté , eftimant que ce luy feroit grand playfir de coucher feullement avec le pere de fa Chloé, de forre qu'il le baifa Sc 1'embrafla plufieurs fois , penfant baifer Sc embrafTer Chloé.

Le lendemain marin il feit un froid extreme , et tira un vent de bife fi afpre , qu'il brufloit Sc pergoir rout. Quand ilz furent levez , Dryas facrifia a Bacchus un mouron d'un an, alluma un grand feu, 2c apprefta le difner. Par ainfi pendant que Napé eftoit embefongnée a cuyre le pain, Sc Dryas a roftir le mouton , Chloé tc Daphnis eftant de loyfir, sortirent toii deux hors de la maifon , Sc s'en allereit deffoubz le lierre , oü de rechef ilz dr;fierenr des collerz , pendirenr des gluaix , prindrent encore un gtand nombre doyfeaulx , en s'enrre-baifant parmy <onri» nuellemenr , Sc tenant de telz tropo» amoureux :

Je suis icy venu pour 1'amour de roy, Chloé : Je fcay bien , Daphnis. C eft pouï

Sluiten