Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Daphnis et Chloé. h7

quelque chofe qu'ilz ne pouvoyenr treuTer, oultre le baifer Sc icmbraiTer.

Mefmement Daphnis, lequel eftant devenu grand Sc en bon poinft , pour n'avoir bougé tour le long de I'hyver de la maifon i ne rien faire, fnffoit après le - baifer , 8c eftoit gros , comme l'on dit , d'embrafter , faisant toutes chofes plus ardemmenr , plus curieufement Sc plus hardiment que paravant, preflant Chloé de luy odroyer tout ce qu'il vouloit , & de fe coucher nue a nud avec luy plus longuement qu'ilz n'avoyent accouftumé : car il n'y a, difoit-il, que ce feul poin<3 qui nous refte des enfeignementz de Philetas , pour la derniere Sc feule medecine qui appaife 1'amour.

Chloé luy demandoit : Et qu'y a-t-il plus a coucher nue d nud, par deHus le baifer Sc 1'embrafler , qu'd coucher tour veftu ? Cela , refpondoit Daphnis , que les belliers fonr aux brebis, Sc les boucz au:: chevres. Vois-ru comment après cela les fetebis ne s'enfouyent plus, ny les belliers

Sluiten