Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Ilg

Les Amours

aulTi ne fe travaillent plus pour courir après , ains paiffenr rous deux amicablement enfemble , comme eftant tous deux affbuviz 8c contentz : 8c doir eftre que que chofe plus doulce que ce que r faifons , 8c qui furpalTe i'amertume d' mours.

Hé dea ! difoir Chloé, ne vois-ru pas comment les belliers 8c les brebis , les boucz 8c les chevres , en faifant ce que tu dis, fe riennenr teut debout , les marles fadlantz deffiis , les femelles fouftenant les malles fur le des ? Er tu veux que je me couche par terre avecque toy, 8c encore toute nue , la oü les femelles font plus garnies de laine 8c de poil , 8c plus velues que je ne fuis couverte quand je fuis toute veftue ?

Daphnis ne fgavoit que refpondre X cela , 8c luy obéiffanr , fe couchoir auprès d'elle tout veftu , oü il demouroit longtemps giffant tout de fon long, ne fcachant par quel bout fe prendre pour faire ce que tam il defiroit. II la faifcit rele-

Sluiten