Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ïz6 Les- Amours

craignoit merveilleufement ce fang , Sc penfoit eftre chofe. impolfihle qr?rï fordft du fang finon d'une grande blcceurre.

Si s'en rerourna hors du bois, en refoIution de prendre avec elle les playfirs accouftumez feullement. Se rendanr an lieu oii elle eftoir affeife faifant un chappeih-t de violettes , luy contreüva qü'i! avoir arraclié d'cntre les ftrres de 1'aigle 1'oyfon de Lyccenion ; Sc fe gettanr fur elle , la baifa de la forre que Lycoenion 1'avoir baifé durant le déduit •, car cela feul pouvoir-il, a fon advis, faire fans danger : Sc Chloé luy' mirfur la refte le chappeau de viollettes qu'eile venoit de faire , & luy baifa , en le mettant , les che-veulx , comme fentant a fon gré rneillcur que les violettes 5 puis tira' de fa pannetiere un morceau de gaftcau , qu'eile luy donna a manger ; Sc comme il mordoit' dedans , elle luy oftoir de la bouche Sc le mangeoit elle-mefme , ne plus nc moins qu'un petit oyfeau qui pread fa Becqüêe •èu bec dc fa mere.

Sluiten