Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Daphnis et Chloé. i3y

Toutes-fois, après avoir bien ploré , il fc revint un petit , 8c reprenant fes efpritz , fe mit en la tefte qu'il la pourroit bien avoir luy-mefme s'il la dcmandoi.t a fon pere , efperant furmonter facilement tous les aultres , Sc eftre preferé a eulx.

II n'y avoit qu'üne chofe feule qui le troublaft, c'eft que fon pere nourricier Lamon n'eftoit pas riche. Ce feul poind affoibliffoit fort fon efperance. Toutes fois il propofa , quoy qu'il en dsuft advcnir, de la demander a femme, Sc Chloé mefme en fut bien d'advis : fi n'cn ofa-t-il de prime face rien dire a Lamon , mais defcouvric plus hardiment fon amour a Myrtale , Sc luy tint propoz comme il la defiroit cfpoufer.

Myrtale la nuift en parle a fon mary j mais Lamon le treuva fort mauvais , Sc appella fa femme befte , de voulloir que fon nourricon fuft marié avec la fille d'un berger , veu que par les enfeignes de recongnoiftance qu'il avoit treuvées quant *£ luy , luy prcmertok bien plus grand

M ij

Sluiten