Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

140

Les Amours

Eftant faili de eet argent, il n'attendit plus, ains s'eftimant le plus riches , nonfeullement de tous les payfans de la en tour, mais aulfi de tous les vivantz , s'en alla droiót a Chloé luy conter la revelation qu'il avoit eue en dormanr, luy monftra la bource qu'il avoit treuvée, & luy dit qu'eile regardaft bien leurs beftes jufqu'a ce qu'il fuft de rerour , puis s'en alla le plus roide qu'il peur vers Dryas , lequel il treuva battant du bied en 1'aire avec fa • femme Napé : fi luy commenca un brave propoz en luy difant ces parolles; Dryas , baille moy ta fille Chloé en mariage , Je fcay bien jouer de la flufte, je fcay bien befongner aux vignes Sc aux olives , labourer lajterre, vanner le bied au vent; & au furplus Chloé elle-mefme re pourra tefmoigner comment je fcay bien garder tc gouverner les beftes. On me bailla au commencement cinquante chevres, & je les ai faid multiplier deux fois aultant, 5c fi ay eflevé de beaux Sc grandz boucquins, la ou il falloit ^auparavant que nous me-

Sluiten