Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ï5e? Les Amours

Nymphcs, Sc laiffé en la proteöion & faulve-garde d'icelles. Depuis, les biens me font venuz par chafcun jour er grande .affluence , Sc n'ay nul héritier de mon corps a qui je les puifle killer ; car depuis je n'ay pas eu 1'heure de pouvoir avoir une fille feullement : mais les Dieux , comme s'ilz fevouloyent mocquer de moy , m'envoyent fouvent des fonges , lefquels me promet» •tent qu'une brebis me fera père.

Dionyfophanes, a ce mor, s'efcria encore plus fort que n'avoit fai&Megacles, Sc fe levant de la table , alla quérir Chloé, qu'il amena veftue Sc accouftrée fort honneftement , Si la mettant entre les mains de Megacles , luy dir: Voicy 1'enfant que tu as fait expofer, Megacles: une brebis, par la providence des Dieux , te 1'a nourrye, comme une chevre m'a nourry Daphnis. Prends-la avec fes enfeignes , Sc la prenant, rebaille-la en mariage a Daphnis. Nous les avons rous deux expofez , Sc tous deux les avons retreuvez : ilz ont efté tous deux nourryz enfemble, Sc tout de mefme

ont

Sluiten