Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i8.

„Dieu, Cdifois-j'au fort de ma crainte)

„M'auroij li rejcttc!. ., — Mais, plus d'anxiéré — D'effïoi plus —plus aucune atteinte. — Etemelle Allègreffe ! C'eft iui que je profeflb. —

19.

Vó. fe, O Chrift! tes Dons falutaires Sur nous, k pleines mains. — O Fils du Rui des Saints!

Qu'en nous, en nous, tes ,;ceurs, tes Frères Tout, tout Te glorifie! — Sois de nous tous la Vie. —

PSEAÜME XXXII.

T Tl TT.» ~

Ljü, nepen tance 9 le rardon, ör p Amendement. 1. *

Ï~Ieureux Celui de qui Jéfus efface

Tous les péchez.' — ü Dieu de töitte Grace!

Heureux Celui que Ie Sang précieux

De ton Agneau puritie, k tes Yeux! —

O Vérité raviffante & iublime! —

Dieu! qui remèts k tout Croyant tout crime, Et par ton Fils, en Père, le chèris;

•D'un tel Amour quel, O! quel eft le prix!

2.

Quand je gardois un ftupide filence, Durant les maux, peine de mon offenfe, Ne penfant pas k Te la confeiTer.

Tes Coups, Dieu Jufte! ont dü fe renforcer: —

Aus-

iP/«r.y.io 1 Pier. 1.19

71

Ef. si. n.;

Atï. z. 33;

Pf. 2. 7.

jMat.12.50 Pf. 103, 1. Col. 3. 4.

Sluiten