Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ii6

Qui, comme tel, m'ayant bénit, abfous,

3Ne me feras éprouver que des coups,

Aifermiifant mon Bonheur pour jamais. .

PS. XXVII. 6, au milieu. Toi, qu'k fa Droite a mis ie Souverain! pr. II0 *,

Fixe fur moi, du Tröne radieux D'oü Tu vois tout, ce Regard glorieux, Qui du pouvoir du Démon eft le frein.—

PS. XXVIII. Vt. i, au milieu. Ma Mort femble, hélas! fi prochaine, Que je fuis compté parmi ceux

PS. XXVIII. 2. Garde, & prolonge encor ma vie. — ou bien.

Prolonge, en ton Amour, ma vie,

ou bien encore. Rends vraiment chrètienne ma vie.

PS. XXVIII. 4.

Ils parient fauffement fans cefle De paix, d'amitié, de tendreffe: —

PS. XXVIII. 4, fecond vers. A fon Oint, fon Fils, quels outrages! — Pf.z.6.7. 1 ou bien. \

A -fon Fils Jéfus quels.... Maren;

. 6S.

PS. XXVIII. 5. O Foi, que le Chrètien profèlfe! Quelle eft de fon coeur 1'allégrelfe! — i«er.i.8;

" fS. XXVIII. 6, au milieu. N'eft.il pas d'eux tous le partage?

Sluiten