Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( H7 ) que pour faire plaifir a fa femme & a" fes fireurs. Adieu , mon cher Godefroy , voila mon camarade favori qui vient me demander du thé : je cours 'chercher mon maitre & M. Neufs: nous ferons de Ja mufique. Je comptois que nous ne commencerions que dimanche prochain , & je fuis fort aife de commencer dès ce foir. Adieu, je t'embrafTe : écris - moi, je t'en prie.

II. Meyer. Lundi foir k 8 heures.

P. S. Si ces Meiïieurs n'étoient pas venus hier , je t'aurois parlé de Ja foire & des Armoureins: je voudrois que cette cérémonie fignifiat quelque chofe ; car eüe a une foJemnité qui m'a plu. Mais on n'a pas fu me dire jufqu'ici fon origine , ni ce qu'eUe dok fignifier. J'ai bien travaillé ce foir: je tache de reconnoltre, en montrant toute Ia bonne voJonté po/7ib!e, les bontés que I'on a pour moi.

Sluiten