Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( H )

comment un Monfieur m'aida a la ramafler & voulut venir avec moi vers mes maitreffes.: & je vous ai dit auffi qu'il m'avoit donné un petit écu , dont la Marie Beflbn a bien eu tant a dire; & je vous ai auffi dit que le lendemain il vint demander fi on avoit bien pu nettoyer la robe , & on avoit fort bien pu la nettoyer , & mêmement mes maitreffes avoient fait un pli, ou ca avoit été fali , que Mlle. de la Prife avoit trouvé qui alloit fort bien: car je lui avois raconté toute 1'hiftoire , & elle n'avoit fait qu'en rire ,| & m'avoit demandé le nom du Mon-! fieur ; mais je ne le favois pas. EtJ quand j'eus tout cela raconté au Mon-j fieur, & comment Mlle. de la Prife] étoit une bien bonne demoifelle , il 1 me demanda d'ou j'étois , & combiea je gagnois-, & fi j'aimois ma profef-f fion. Et quand enfuite il voulut s'en] . aller , je fortis pour lui ouvrir la porteJ & en pafiant il mit un gros éci^dansl ma main ; je crois bien qu'il me ferra j la main , ou qu'il m'embrafTa. Et auandi je rentrai dans ia chambre, 1'une êm

mssl

Sluiten