Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 33 )

n'ai vu manger de ma vie , ou I'on a gouré & bu de vingt fortes de vins. Bien des gens Te font a demi grifés, &z n'en c'toient pas plus gais : trois ou quatre jeunes demoifelïes chuchotoient entr'elles d'un air malin , trouvoient fort e'trange que je leur parlaffe , & ne me répondoient prefque pas : toute leur bonne volonté e'toit féferve'e pour deux jeunes officiers ; les fourires & les éclats de rire , étoient tous relatifs a quelque chofe qui s'e'toit dit auparavant , & dont je n'avois pas la clef: je doutai méme qnelquefois que ces iolies rieufes s'entendifient elles - mémes ; car elles avoient plutot i'air de rire pour la bonne grace que par gaiete'. II me femble qu'on ne rit guère ici; & je doute qu'on y pleure , fi ce n'eft auffi pour la bonne.grace. Tu veis que je fuis de fort mauvaife humeur ; mais c'eft que re'elk-ment je fuis excédé de toutes les minaudciies que j'ai vues & de tout le vin de Ne . . . qui a pafié devant moi. C'eft une terrible chofe que cevin ! Pendant fix femaines B v

Sluiten