Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 6o ) jeune e'tranger lui aida a la relever'J accompagna jufques chez elle la petite perfonnne , 1'excufa auprès de fes maitreffes & lui donna de 1'argent en la quittant. L'hiftoire m'en fut faite le lendemain ; elle me plut: j'y voyois de la bonté & une forte de courage ; car la petite fille , jolie a la vérité , eft fi mal mife & a fi mauvaife facon, qu'un élégant un peu vain ne fe feroit pas foucié d'étre vu avec elle dans les rues. Je demandois le nom du jeune homme , elle ne put pas me le dire , & je ïi'en entendis plus parler. L'autre jo!/r étant au concert , mes voifines me montrerent de 1'ampl ;théa:re oü nous étions, un jeune homme qui jouoit du violon a 1'orcheftre. Slles me dirent que c'étoit un jeune Allemand du comptoir de M.. .. appellé Meyer. En pafiant auprès de lui pour aller chanrer , je le regardois attencivement ; lui auffi me regarda : je vis qu'il reconnoiftbit ma robe. Moi je reconnus Ia phyfionomic que devoit avoir celui qui 1'avoit relevée; & nous nous peröitnes fi bien dans cette contempla-;

Sluiten