Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( H ) deux. Adieu , mon Eugénie ! mon pere eft plus content de moi que jamais ; il me trouve charmante : il dit qu'il n'y a rien d'égal a fa fille , & qu'il ne la troqueroit pas contre les meilleures jambes du monde. Tu vois que ma folie eft du moins bonne a quelque chofe. Adieu.

M. de la Prife.

SEIZIEME LETTRE.

A la même. a Neuchatel ce Janv. ï?8

Je ne puis attendre ta réponfe. Ma derniere lettre étoit fi extraordinaire & fi folie qu'il faut que je t'en fafte 1'apologie. Ou bien je t'en ferai des exenfes : car d'apologie , il n'y en a point a faire. Je fuis revenne a mon bon fe'ns j mais j'en fuis prefque fa-

Sluiten