Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 67 )

fille qu'on lahTe pleurer en faifant foa öuvrage , & qui n'a pas été a toutes leurs écoles en penfion , & n'a pas appris i lire fur leurs' beaux livresj & elles ont des bonnets , & des rubans , & des robes avec des garnitures de gaze , qu'il faut que nous travaillions toute la nuit & quelquefois les dimanches; & tout ca elles 1'ont, quand elles veulent, de leur mere , ou de leur mari , fans que les jeunes Meflieurs le leur donnent; mais qu'eftce que tout ca y fait .? fi la coufine Jeanne Marie & le coufin Abram ne favent rien du Monfieur, ni que j'avois quitté mes maitreftes, il ne fere a rien a préfent de le leur conter. Je fuisj ma chere tante, celle qui eft votre crès-humble niece.

Julianne C***.

Sluiten