Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

t 74- )

.qt'elle faifoit , entre Ja colere & Ja confufion ; elle e'toit dans un vérifca.ble danger ; elle auroit pu tomber contre une borne , contre le coin d'une maifon. C'eft la première fille a qui j'ai parlé a Neuchatel; & je lui avois donné du fecours dans une occafion beaucoup moins grave. Je ne connoiftbis pas alors Mlle. de la Prife. Falloit-il a préfent la dédaigner & Ia méconnoitre ? J'ai prié d'un ton abfolu les deux filles que je foutenois & que j'ai appuyées contre Monin de ne pas bouger de leur place , & allant aux deux petits garcons , j'ai donné a chacun d'eux un vigoureux foufflet ; & voyant prés de la un homme de bonne facon , je 1'ai prié le plus hon«êtement que j'ai pu, de conduire la fille ou elle vouloit aller. Après cela je fuis retourné a mes deux demoifelles , & nous avons repris notre marche.

Après quelques inftans de filence, 1'une des deux m'a dit : Vous connoiJ]\ dom cette fille , Monfieur ? —

Sluiten