Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 79 ï

lïRirant que fon pere & fa mere nous recevroient avec plaifir. Nous montames : il n'y avoit pas grand' chofe a faire au comptoir ce jour - la , & j'avois travaillé la veille tout le foir fans aller au concert, paree que nos Meffieurs ctoient furchargés d'ouvrage. Je crus donc pouvoir refter fi on nous.en prioit.

. M. de la Prife eft un Officier retiré du Service de France , vieilli par la goutte , plus que par les annêes. II a Fair d'avoir aimé tous les plaifirs , & d'aimer encore la fociété; mais fur-tout d'aimer fa fille plus que toute chofe au monde. Elle lui reffemble. II a Fair ouvert , franc ; un peu libre dans fes propos ; il eft aimable & poli dans fes manieres. On' m'a dit que fa familie étoit une des' plus anciennes du pays , & qu'il étoit né avec de la fortune; mais qu'il avoit tout dépenfé. En le voyant on croie tout cela vrai.

Je ne dirai rien de la mere. Elle n'a pas Fair d'étre la femme de fon D iv

Sluiten