Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 0 )

fant un torrent de larmes,quelle étoit grofie , quelle ne favoit que deyenir , ou. aller , comment pourvoir d fa fubfijiance , & d celle de fon enfant. Mlle. de Ia Prife s'eft tue. J'ai été löng-tems fans pouvoir ouvrir la bouche : plufieurs fois j'ai efTayé , j'ai même comrnencé : a la fin j ai pu me faire entendre. Vous a - t - elle dit, Mademoifelle! que je Veuffe féduite ? — Non, Monfieur. .. Vous at-elle dit , Mademoifelle , quand & comment j'ai ceffé de la yoir ? Oui , Monfieur ! elle me Va dit : elle a même eu la bonne foi de me montrer vos lettres. Eh bien ! Mademoifelle ! elle ne fera pas abandonnét \ dans ce moment de mifère , de honte \ & de malheur ; & fon enfant ne fera i jamais abandonné , fi j'en fuis le: pere , fi j'ai lieu de le croire : il fera foigné , élevé; j'aurai foin de fon fort tout le tems de ma vie. Mais

a prefent permette^-moi que je refpire.

Je ne fuis pas même en état de vous.

remercier. Je yais prendre Vair ; jt' revieh-

Sluiten