Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( lol ) thé , j'ai dequoi fnbvenir dans ce moment a fes befoirï's ; & quant a I'enfant , quelle que foit ma fortune , il ne manquera pas plus de pain que moi même , tant que je vivrai. Mais fi je meurs avant d'être en age de faire un teftament, je vous prie, mon clier oncle ! de regarder 1'enfant de Juliane C. , dont Mlle Marianne de la Prife vous dira qu'il eft Ie mien, comme étant effectivement 1'enfant de votre neven : je ne vous le recommande point ; cela feroit fuperflu. J'ai I'honneur d'être ,

Mon chee. Oncle ,

Votre tres liumble & trés obe'iffant Serviteur ,

H. Meyer.

Sluiten