Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

41* Bellinette d'amples rideaux, & le panier fe trouva le meilleur des traverfins. Avec de tels fecours Bellinette palTa une très-bonne nuit, le foleil & le chant des oifeaux la réveilièrent ,& fon premier mouvement fut de chercher avec emprelfement fon miroir pour voir fi elle étoit encore jeune. Elle eut la fatisfaélion de fe rrouver telle 8c de voir que fa coiffureneroitnullement dérangée; elle reconnuc enfuite avec furprife qu'elle n'étoir point fatiguée, car elle étoit dans la bonne foi, & croyoit fermement avoir couché fur la dure ; chofe qu'elle avoit redoutée toute fa vie. L'efpérance d'avoir pèut-être oublié quelque chofe la veille dans fon panier , 1'engagea a le vifiter de nouveau ; elle y trouva un petit pain 8c du caffé au lait; c'étoit fon déjeüné ordinaire. Cette protection vifible des fées & fur-tout fa jeuneffe confirmée lui donnant une joie bien néceflaire dans les voyages, elle ploya fon petit équipage , palfa 1'anfe de fon panier dans fon bras gauche, tint fon parafol dans la main droite , & fe mie gayement en marche. A la dïnée , la ferviette devint une chaife longue , le parafol une petite tente , 8c le panier ayanr pris la forme d'une table , préfenta de nouveaux mets variés 8c délicieux. La petite reine marcha quelques jours de cette facon, fans rencontrer perfonne , la folitude ne l'avoit pas même ennuyée, la jeuneffe 8c les attraits dont

Sluiten