Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

4is Bellinette plus délkate & plus rendre, abandonna fans pein.e cette fontaine qui lui avoit fait un fi grand plaifir a rencontrer; c'eft ainfi que tout prend le caraótère de l'amour & fejfoumet a fes idéés: elle partit avec vivacité pour chercher le prince , dont elle fentok que 1'attachement lui étoit plus néceflake que jamak 1'inquiétude de fon abfence, celle de fa conftance, le partage de fes peines s'emparèrent de fon cceur, & furent la feule occupation de fon efprit. Elle ne marcha pas long - tems fans rencontrer les bords de la mer; cet élément la fit rêver, après lui avoir rendu le tribut d'étonnement que l'on doit a fon immenfité pour la première fois qu'on Pappercoit. Cette princefie dont 1'extrème vivacité ne la laiflbit pas un moment en repos , alors roure abfocbée dans fes réflexions, auroit éronné rous ceux qui la connoiflbient, fes fens même étoient fi fort fufpendus qu'elle laifla romber fon panier, fon panier d'une fi jolie forme, fon panier qui la nouriflbit, fon panier qui portoit tout ce qui lui étoit néceflake, enfin tout ce qu'elle pofledoit & tout ce qui la mettoit en étac de chercher le prince Brillant. Elle ne balanca point a courir après la yague qUi emportoit tous fes tréfors; a peine eut-elle fait un pas dans la mer , que le panier devint une barque charmanre ou la princefle monta avec rant de facilkc qu'elle ne fut prefque point mouillée : cette barque lui,

Sluiten