Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

jg H I S T O I R E

» qo'il ne doir fonger qti'1 les gagner ? Eft-ce „ en exigeant de 1'argent de fes nouveaux fujets „ qu'il s'en attirera , ou qu'il s'en confervera » 1'affecKon ?

» Pour nous , nous fommes maïtres afsürcs „ d'une grande province , impénétrable a nos « ennemis, & qui peur fans cetfe nous fournir „ par mer de nouvelles reffources. Nous pou„ vons de plus compter fur les forces d'un puif„ fanr roi, & £ar toutes fortes de fecours de ». la part du roi mon père. Nous avons des gens „ affe&ionnés dans tous les endroits de ce royau-» » me, & enfin nous avons de 1'argent. Titi n'en M a point , quefait-on fans argent? Cependant, „ pour ne pas expofer 1'étar aux malheurs d'une

guerre civile , j'efpère que Triptillon aura „ 1'ame affez généreufe pour céder la royauté a „ fon frère , & donner les mains ï une réu„ nion que je fouhaite , & que je conferverai „ de toutes mes fotces , fi Titi fe montre tel „ qu'il doit être : mais il eft jufte auffi que lorf» qu'on lui fait les plus grands facrifices , on

prenne les précautions néceflaires pour n'avoir „ pas lieu de s'en repentir.

„ Mon fentiment eft donc de confentir a la „ réunion que Titi demande j mais de convenir s> auparavant des condicions auxquelles nous vou? „ lons y confentir.

Sluiten