Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

dv Prince Titi. 41

corda d'une manière qui, jointe aux bontés qu'il avoit toujours eues pour eux, partagea leur cceup entre la douleur de le quitter, Sc la joie de retourner dans leur pays. La princefFe de Blanchebrune comptoit partir le lendemain au lever de 1'aurore: tous les feigneurs de fa nation devoient Faccompagner; mais un entretien particulier de cette princefFe avec Forteferre , fit différer cé déparr. Ce généreux prince avoit ccncu tant d'amitié pour Titi, qu'il avoit réfolu de lui donner en mariage fa fille unique , afin que Titi fut fon fucce/Feur a la couronne , & qu'il fe vit, par 1'union de leurs états , le plus puitFant roi du monde j c'eft de quoi il entretint Blanchebrune, la priant de fe charger d'en parler a Titi. Je Ie ferai, lui dit franchement la princefFe j mais ce ne fera, fire , que pour augmenter , s'il eft pof» fible , 1'amitié de Titi pour votre majefté , Sc non par 1'efpérance de voir réuftir ce mariage , quoique ce foit le plus grand auquel Titi même puifie prétendre. II aime , je connois la délicareiFe & la noblefFe de fes fentimens ; il fe fera Un plaifir de mettre fur le tröne celle qu'il aime Eh qui ? reprit avec émotian Forteferre ; Eft-ce vous , madame ? peut-on le favoir ? Ce n'eft pas moi , je vous aflurg , répondit Blanchebrune , êc je fupplie votre majefté de ne pas exiger que je dife »n fecret qu'il ne m'appartient pas de

Sluiten