Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

bu Prince Titi. 55 i> en feroit également offenfée. Contente tes 3> fujets fans égard pour mes pleurs , & que je » fois la feule malheureufe de ron royaume , « oüj'étoisautrefois laplusheureufedumondess.

On diroir que 1'imagination n'eft donnée aux hommes que pour rendre leur fort égal malgré 1'inégaliré des fituarions apparentes. Toujours vive 6c active a proportion de la fenfibilité du cceur pour 1'état oü il fe trouve, elle confole les malheureux pat 1'efpérance, Sc trouble le bonheur des autres par une crainte anticipée. Fille du defir Sc de 1'ignorance de Pavenir, elle trompe prefque toujours également ceux qui 1'écoutent ; mais quoiqu'on ait fouvent expérimenté la fauffeté de fes promefles ou de fes menaces , qui peut s'empêcher de s'y livrer quelquefois? Si Bibi eut vu le fond du cceur de Titi, fi elle avoit penfé aux promefles de Ia fée , ou qu'elle ent été aflez maïtrefle d'elle-même pour régier fon imagination fur les preuves qu'elle avoit de Famour le plus parfair qui fur jamais; elle n'auroit pas foupconné fon cher prince de pouvoi'r manquer comme roi a ce qu'il avoit premis comme amant. Au-de(Fus de la grandeur, Si fenhble aux charmes d'une vie douce Sc tranqudie , ce n'étoit que par des motifs de vertu que Titi s'étoit placé fur le tróne, dont fon frere vouloit s'emparer. 11 le lui auroit cédé de

Düj

Sluiten