Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

»tj Prince Titi. 5 *

« père. Triptillon eft fi jeune qu'il ne voit pas „ encore les conféquences de chofes qu'il dé„ favouera peut-ctre dans la fuite. Le feu roi ne » s'eft pas porté a faire ce qu'il a fair contre moi, w fans être perfuadé qu'il le devoir •, tk la reine » ma mère ne continue pas a fe conformer aux

* intenrions du feu roi, fins croire qu'elle a de » bonnes raifons pour maintenir 1'exécution des » volontés de ce prince. On connoït la farce de » la nature. Les pères & mères ne fe portent pas » fans fujet & fans effort, a priver leurs enfans

* de leurs droits naturels. Je crois bien que les » raifons qui ont fait agir le feu roi, & qui fou» tiennent contre moi la reine ma mère , ne font w pas entiérement bien fondées \ mais il faut n avouer que fi je fuis au fond innocent , je » fuis coupable par les apparences , & que ne

* voyant point la droirure de mes intenrions, v j'ai du être regarde comme etfettivernent cou» pable. Car vous m'avouerez , continua t-il, » que 1'aventure des diamans , qui a é:é Iacaufe » de la guerre, a dü me rendre très-fufpect Sc » trés - défagréable a leurs majeftés ; Sc que la v mort du chatde la reine, tué dans machambre, » eft une autre aventure fi extraordinaire, qu'elle » n'a pu que confirmer les foup$ons que don4> noit juftement la première aventure. 11 n'eft » pas jufqu'au nez du frère du premier miniftre,

Sluiten