Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

r> v Prince Titi. 69

fencore toutes les voitures nécelTaires. Jamais troupes n'ont marché avec moins de crainte de la défertion. Leur delir de venger Titi étoit li violent, que pour en prévenir les effers, Titi 8c Forreferre furent obligés de venir en hate dans le camp qui fe formoit pour attaquer la province de Triptillon, 8c d'employer tout leur pouvoir 8c toute leuradreife, al'égarddufoldatquin'écoutoit que 1'amour pour fon roi, 8c le delir de le venger. Avec de pareilles troupes , difoit Forteferre a Titi, Ji vous ne pre'fe'rie^ la gloire d'ctre véritablement un grand roi, d l'injujle vanité d'être un grand conquérant, vous pourrie^ vous ajjervir toute la terre.

D'un autre cóté, lorfque la reine mèreregut la réponfe 8c la déclaration de Titi, elle ne put s'empêcher de fenrir une confufion fecrerre de tout ce qu'elle faifoit contre ce prince. Elle auroit votilu qu'il eüt eu une conduite qui juftifiat les injuftes procédés qu'elle avoit a fon égard ; il la formoit a eftimer ce qu'elle vouloit haïr. Mais fon dépit fut extreme , lorfqu'elle apprir quelque tems après , que fes lettres , les adreiTes de fa province , les letrres de Titi £c fa déclaration avoient en effet été rendue.s publiques , & que, fans le fecours de ce fils qu'elle haïfloit, tout le royaume auroit fondu

E iij

Sluiten