Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

y® HlSTOIRE

fur cette province pour 1'écrafer, & elle , & Triptillon.

Cependant, le roi de Forteferre fomma Titi de lui faire voir, ainfi qu'il 1'avoit promis, celle qu'il deftinoit au trone. Titi avoit delTein de ne point faire vgnir Bibi a la cour, qu'il n'eüt mis dans le gouvernement 1'ordre qu'il avoit projeré, & qu'il neut lailFé palTer le deuil du feu roi, II fe domoit bien que dès qu'on verroit paroitre Bibi, fa beauté dévoileroir Pénigme du rang oü il avoit élevé Abor \ & Titi , par refpect pour la mémoire de Ginguet , par égard pour lui» même , ne vouloit pas qu'on put dire que la pe'rte de fon père , ni les foins d'un nouveau gouvernement-, ne 1'empêchoient pas de fe livrer » 1'amour. II dir une parrie de fes fcrupules a Fortefetre, qui lui répondit que puifqu'il ne vouloit pas que celle qu'il aimoit, parut encore a la cour , il falloit aller la voir chez elle. Ft quoique Titi objeófcat qu'elle demeuroit a plus de foixante-djx lieues de la capitale oü ils étoient , le voyage fut réfolu. A dire vtai, Titi ne fut pas; faxhé de fe voir forcé a le faire, car il y avoit deux mois qu'il n'avoit vu Bibi. Les deux princelfès devpient être du voyage. On en mit les quatre (e\gneurs que Titi affectionnoit particulièrement, Deux dames d'honneur > 5f feulement quelques

Sluiten