Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

§4 Histoire père , répondit-elle. Enfuite elle bailTa les yeux; Sc rougit un peu. Alois le roi de Forteferre ne put s'empêcher de 1'embralTer. Charmante fille, lui dit-il, votre fecond maïtre eft plus heureux de vous avoir inftruit, que de porter une couronne.

Titi nageoit dans la joie de fon cceur. Tous ceux qui étoient préfens lapartageoienr. Blanchebrune étoit charmés de 1'imprefiion que les admirables qualités de Bibi faifoit fur le roi de Forteferre , paree que 1'approbation de ce prince étoit une juftification du choix de Titi. Enfin, Sc c'eft le plus grand éloge qu'on puiffe donnet aux charmes de Bibi, la princelTe Gracilie concut pout elle une vraie Sc tendre amitié ; Sc quoique princelTe , Sc prefque aufïï jeune, la juftice plus forte que 1'envie naturelle a fon fexe Sc a fon age, lui faifoit publier avec plaifir, que Bibi étoit digne de fon bonheur.'

Quelque tems après le diner fut fervi. Il fe trouva excellent. La joie «Sc Tappétit alTaifonnoient tous les mets. On fut enfuite fe promener dans le fort, dont Forteferre approuva extrêmement la conftruétion. Tiri pour rendre l'air de la petite maifon plus pur, prit la réfolution de deffecher les terres qu'on avoir rendu marécageufes , Sc de faire couler le ruifleau une partie autour des fortifications , & une autre partie

Sluiten