Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

96 HlSTOIRE

s'échappoient &C rouloient de coté & d'autre. Ellat crut d'abord que c'écoit un pur hafard, 5c demanda pardon de ce qu'elle étoit fi mal-adroite ; mais voyant, & toute la compagnie auffi , que quelque chofe qu'on fit, cette dame ne pouvoit jamais les tenir tous les quatre a la fois; Forteferre prirlabonne vieiüepour une joueufe de gobelets, Sc la regardant avec mépris : Oh, oh , ma bonne amie, dit-il, eft-ce ainfi que vous payez vos amendes ? Hé bien, répondit-elle, cela ne vautil pas de 1'argent ? Pas pour moi, dit Forteferre , je n'aime point les tours de pafte-pafte. Ayez du moins la complaifance de voir tout au long celuici, reprit la vieille. Madame , dit-elle a la dame d'honneur , donnez-moi, s'il vous plait, le demi ginguet que vous tenez , je rarrapperai bien les aurres. La dame d'honneur le lui donna, & la vieille les ayanr pris tous quatre : Tenez , ditelle a Titi, remettez-les dans lamain de madame, & qu'elle la ferme bien de peur qu'ils ne lui cchappent. Titi donna les quatre demi ginguets. La dame ferra bien la main ; mais elle eut beau ferrer , quand elle Pouvrk , elle n'en trouvaplus qu'un, les autres avoient difparu. Si vous n'en favez pas davantage , dit Forteferre a la vieille, ce n'eft pas fi grande merveille , j'en ai déja vu faire autant. Non pas tout -a- fait , répondit la vieille ; mais ayez un moment de patience : madame ,

Sluiten