Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

'ö u P n. i n c e Titi.' 51/ dame, continua-t-elle , en s'adrciTant a la dame d'honneur , roulez fur la table le demi-ginguet cjui vous refte. La dame le fit, & le demi ginguet en roulant > fe trouvoit fans ceffe augmenté de demi-ginguets & de ginguets qui rouloient avec lui, & dont le nombre croiflant a chaque tour , couvrit bientot tout ce qu'il y avoit d'efpace vide fur la table, & c'étoit une table de dix-huit couverts. C'étoit un plaifir que de voir toutes ces pièces d'or en mouvement. Enfin , quand il y en eut tant qu'ils s'embarrafsèrent dans leur courfe : En voila. aflez , dir la vieille, pour les amendes qu'on pourra devoir, donnons cela aux domeftiques. Et vous , fire , continua t elle $' en s'adreflant a Forteferre, donnez-nous la liberté de vous traiter, ou de ne vous point traiter de majefté , car 1'amende même eft une gêne , 8c 1'attention qu'il faut avoir pour s'exempter de la payer, ne fert qu'a faire mieux penfer a votre rang que vous voulez qu'on oublie. J'y confens, dit Forteferre, qui commenca a regarder la vieille avec une forte de confidération , & je vois qu'il eft très-avantageux d'être de vos amis. Mais fontce bien la de bons ginguets, dit-il, en en prtriant un qu'il pefa fur le bout du doigt, & qu'il fit fonner avec fon couteau. Si bons, répondit la vieille , que vous n'en avez jamais fait battre ■de meilleurs, 8c cela étoit vm. On en remplus Tome XXVUL G

Sluiten