Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

■o v Prince Titi. IM qu'avec les attraits de la volupté ; mais quand il fe préfentera précédé par les fentimens de 1'eftime , & accompagné des vertus qui la foutiennent, mon père aimera comme un autre Sc mieux qVun autre, & ces fentimens, madame , ont déja fait fur lui une grande imprelïion pour vous. Quand vous nous fites 1'honneur , continua Gracilie , de vous réfugier dans fes états, il eut peine a croire qu'une princefle aufli jeune & aufli belle, ne fut attachée au prince Titi, que par les hens du fang & de 1'amitié. \\ difoit qu'on ne devoit pas s'imaginer, que dans une perfonne de votre age.l'amiriéfeulefut aflez courageufe pourrelifter, ainfi que vous aviez fait, aux injuftices de Tripalle &c de Ginguet. Quelque haute idéé qu'il eut de vous, madame, cela lui paroiffoit trop héroïque. Cependant il voit par lui-même que 1'amitié feule , Sc 1'amour de la juftice vous faifoient agir; vertus, qui, felon lui , fuppofent toutes les grandes qualités de 1'ame. Vous voïla donc une héroïne a fes yeux ; & comme il ne fe croit pas des fentimens inférieurs I ceux des héros, vous voila faits 1'un pour 1'autre 5, de heros i héroïne il n'y a que la mam. Voila la marche que tiendra 1'amour , Sc je ne doure pas qu'il n'ait déja fait bien du progrès; mais laiflez-mol faire, je le faurai bientbt, Si vous crqyez ce que vous dites, belle pt'incelfe , répondit Blancbe-

Sluiten