Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

llS Histoire laceinture, en deux rrelFes mêlées de diamaus moins gros, mais auffi éclatans que quelques-uns qui étoient parmi les boucles. Sa robe étoit bleue , & femée d'un fi grand nombre de brillans, qu'on ainoir pu en comparer 1'erFer a celui de la voie lactée, pour qui auroir vu de loin cette robe, car de prés elle étoit beaucoup plus brillante. Mais ce qu'il y avoit de plus beau, c'eft que la chauffure de la fée étoit deux fabots faits chacun d'un feul diamant. Un ramage de fleuts d'un travail exquis y imitoit une broderie legére, mais le tout difpofé Sc taillé avec tant d'art, que le moindre petit angle ou contour y devenoit une facette brillante. C'éroit un ouvrage de la même main qui avoit fait le gobelet de Forteferre. Deux Zéphirs la précédoienr, deux autres lui portoient la robe. On n'auroit pas été faché de leur voir quelques corbeilles, mais ils n'en avoienr point.

On pent juger avec quelle joie Diamantine fut recue, quels empretfemens ont eut a lui marquer de 1'attachement & du refpecF.

A peine étoit-elle arrivée , on n'éroit point en> core rentré dans la petite maifon, qu'on vit arriver un courier dépêcbé par un des fecrétaires d'érat du roi Titi. C'eft apparemment la nouvelle qui doit me mettre en état de faire une grande grace a quelqu'un, dit ce prince a Diamanrine-3 ïnais j'efpèregrande fée, que vous commenccr

Sluiten