Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

I38 H I S T O I R E

moins boïteufe , felon qu'elle aura eu plus ou moins d'amans avec qui elle fe fera écartée de fon devoir. Celles qui n'auronr eu que trois aventures de cette efpèce, ne bokeront que d'un coté 5 celles qui en auronr eu plus de trois, bokeront de tous les deux, fi on leur fait fait mettre les deux pieds dans ces fabots, foit en même tems ,• foit l'un après 1'autre. Ces fabors font admirables , s'écria Forteferre , permettez-moi, grande fée , que j'en faffe ufagetoutpréfentement, pourprouver a la princerTe que je dis vrai. Cela n'eft pas néceffaire , dit Blanchebrune , quand votre majefté parleroit férieufement, cela ne me raftureroit point fur 1'incertitude des fuites. Lorfque votre majefté ne trouveroit plus en moi ce qu'elle auroit cru y trouver, le chagrin, la gêne, Fennui, le regret d'avoir fait une promefle dont 1'exécution cauferoirtrop de peine a votre vertu, nous porteroit a. jouir l'un & 1'autre du bénéfice des loix du prince de Felicie, & je ne veux poinr m'y expofer. Mais, madame, reprit Forteferre, vous pouvez vous raffurer a eet égard, par 1'épreuve des fabots & du fil de foie. Je veux bien eflayer les fabots , dit - elle, mais il faut du moins remettre la parrie après le fouper. 11 le faut bien , puifque vous Ie vpulez, dit Fotteferre. Je ne doute pas que vous ne couriez tous deux fans que le fil fe rompe, dit Titi, & en cette confidération, je

Sluiten