Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

tSo H I S T G I R Ê

bofquecs, les grortes, les pièces d'eau, les atë*f des, les fonraines • elle y avoit fait un labyrmthe aflez fpacieux , dont la figure n'étoit formée ene des lettres du nom de Titi & de celui de Forreferre , & dont il étoit pourtant prefqu impoflible de fortir, pour le peu qu'on s'y füt avance, U c'étoit une Iraitation de la mer, une grande pièce d'eau qui étoit d'un coté bordée de roche» brutes fit de coquiüages , au milieu defquels un grand canal s'ouvrok un paflage , dont I/ouverture difpofée avec beaucoup dart au mdieu des roebes qui s'élevoient de coté & d'autre , faifoit un point de perfpedive aufli admirable que furprenant; a droite & a gauche de cette pièce d'eau, étoient deux beaux tapis de verdure , le long defquels regnoient des allées d'arbres , & du coté oppofé au canal étoit un tailiis dans lequel on avoit ménagé des routes dont les détours faifoient prefqu un nouveau labyrmthe y & dont les ilfues immédiates fur le bord de Feau, offroient a la vue, des enfoncemens obfeurs out donnoient a ce coté un air extrêmement fauva^e. Ici c'étoit une plantation d'arbres au. pied defquels un mifleau fe diftribuant en divers petits canaux , formoit encore le chirfte de Tiri & de Forteferre. Enfin, tout ce que 1'art peut ïuventerpout embellit unbeau lieu, s'y trouvoit; mais s'y trouvok. comme s'il y avok été placé

Sluiten