Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

iS.4 Histoire. gers; elle eft feule ici élöignéé de tous les villages, je feïai barir des hotelleries fur les fix arpens, & je ferai sür de les bien louer , paree que tous ceux qui viendront voir votre maifon , s'ils viennent de loin, ne manqueront pas de venir loger dans ces hotelleries , ou diner au moins , s'ils font des environs; ainfi vous voyez que je me ferois tewt & a ma familie, fi je les donnois pour fept mille deux eens ginguets. Abor refta un moment penfif, dc lui dit d'attendre, qu'il alloit informet le roi de fa propofuion. II y fut en effet, Titi trouva que le payfan avoit raifon, ëc comme cette raifon étoit valable également prefqae auffi pour rous les autres qui n'y avoient pas fongé, Titi fe fit un fcrupule de profiter de leur inadvertance, & de mal reconnoitre le plaifir qu'ils avoient fait paroitre a ceder leurs rerres a leur roi, s'il ne payoit qu'a un feul la valeur que chacun d'eux auroit pu prétendre. Croyant donc qu'il feroit injufte d'obliger le dernier a, donner fes fix arpens pour fept mille deux eens ginguets , U qu'il ne feroit pas géncreux , qu'il feroit même injufte de priver les autres d'un gain qu'il:» auroient dü faire s'ils avoient écé auffiattentifs que le dernier a leurs intéréts; il réfo. Jut que ce qui avoit déja été vendu fur le pied ds deux eens ginguets 1'arpent, f^it payé fur \e pied de fix mille fix eens foixante & fept gin-

Sluiten