Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

bu Prince Titi. 1S9 publique , & plus encore , par ce qui étoit contenu dans la déclaration que Titi avoit faite fuï la liberté qu'il donnoit a tous les fnjets du royaume, de choifir entre lui & Triptillon; déclaration qiti avoit été publiée jufques dans les moindres hameaux , ces bonnes gens oubliant leur mauvaife fortune, réfolurent d'aller tous dans une petite ville qui n'étoit qu'a trois lieues de la , faire dreffer une requête par laquelie ils fupplieroient fa majefté de vouloir bien s'approprier enrièrement leurs terres qui étoient déja a lui, & qu'ils ne demanderoient pour paiement que la grace de recevoir l'adte de ceftion qui étoit joint a leur requête, & la permiftion de porter un T a leur bonnet, eux 8c leurs defcendans. Cela fut exécutc d'un confentement unanime , excepté de la part de 1'homme aux quarante m'lle ginguets, qui feignit d'avoir des affaires qui le mertoienr dans la néceffité abfolue de retourner chez lui , proin ettant toutefois de figner le lendemain tout ce que les autres auroient fait. Cette réfolution prife , ces bonnes gens allèrent la faire exécuter.

Cependant, Abor rendit compte au roi des raifons de 1'homme aux fix arpens, fur quoi le roi rrouva quelque difficulté a prendre un parti. D'un coté, il étoit certain que chacun des propriétaires des terres en queftion , fur-totlt de celles qui étoient les plus pré* de la petite maifon, avoir

Sluiten