Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

io4 Histoiri

vraiment, fire, lui répondit-il; je vous admire au contraire, Sc je rougis de voir qu'un roi de votte age eft plus fage que je ne le fuis au mien. Cependant je voudrois bien que ce coquin - la fut pendu ; il faut faire rechercher fa vie, je fuis certain qu'on y trouvera au moins de quoi le pendre. Je ne le voudrois pas, reprit Titi, de peur qu'on ne put foupconner qu'il entrat de la vengeance dans fa punition. Allons, ma chère Bibi, continua-t-il, ne fongeons plus qu'a exécuter le plan que vous avez fait : nulle maifon royale ne fera mieux ornée que la vótre.

Les rois Sc les princes, fuivis de leur petite cour, allèrenr enfuite fe promener vers une fontaine qui étoit prefqu'a mi - cóte, du coté de Forient, Sc dont les eaux, felon le plan de Bibi, devoient a. deux eens pas de la, fervir a faire une cafcade.

Le roi de Fortefetre avoit entretenu en particulier la princefle de Blanchebrune; elle 1'avoit fait convenir d'un an d'épreuve, Sc par les fentimens qu'elle lui avoit fait voir pour lui, la paflion de ce prince fe trouvoit tranquille Sc déja heureufe dans les charmes de 1'efpérance.

On s'étoit aflis aux bords de la fontaine; le prince de Félicie faifoit pour lors le fujet de la converfation. On lui reprochoit qu'il étoit mélancolique depuis que fon père étoit devenu duc de

Sluiten