Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Prince Titi.' 117 Le jour avance, dit ia fée, nous allons bientöt voir !e foleil a découvert, finiflbns ici tout ce que nous avons a y faire. Les falies que vous aviez fait conftruire pour recevoirla noblefTe du voifinage, dit-elle a Titi, ont difparu; il les faut rétablir d'une manière plus folide. Vous voulez conferver la petite maifon pour vous, & vous ferez bien. Mais elle eft fi petite, que vous ne pouvez vous difpenfer de faire batir un corps de logis pour ceux que vous aménerez ici; & fi vous voulez m'en croire, vous le ferez placer vers 1'extrémité de ce jardin, de facon qu'il fafle la bafe d'un triangle, dont la petite maifon fera comme le fommer. II ne nous en courera que d'élever deux allées en berceau, qui feront les cótés de ce triangle, & de changer quelque chofe au defiein du jardin, qui en occupera le milieu. On fera précéder ce batiment d'une cour &c d'une avant cour, oü feront les écuries;& ce qui eft maintenant votre cour, deviendra alors un nouveau jardin fous la direétion de Bibi. Je veux tout ce qui vous plan, grande fée, répondit Titi; ne confultez jamais, ordonnez toujours. Puifque cela eft ainfi , allons dans eet endroitda, reprit la fée, & qu'on y fafle apporter la bafle de viole de Bibi, que le roi de Forteferre n'a point encore entendue. Jene fa vois pas feulement que madame en jouat, répondit ce prince, & je fuis ttès-mortifié de fa

Sluiten