Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Prince Titi. zzj

Le roi marchoit entre elle & la vicomteffe de Worthfraw. C'étoit une grande femme, de la plus belle taille du monde , les traits peu réguliers , mais 1'air noble & fpirituel. Elle étoit veuve fans enfans , & jouiffoit de plus de vingt mille écus de rente. Elle a plus de quarante ans, dit le baron de Frylingua, & n'a pas été infenfible aux charmes du marquis d'Iridis. II'y a été attaché pemdant prés de deux ans ; il n'a pas tenu a elle qu'il n'y ait été attaché pour la vie : mais c'eft une dame qui a beaucoup de raifon & de nobleffe dans les fentimens ; elle n'a pas cru que les charmes de la figure , ni la grandeur de la nailfance puffent feuls juftifier le choix d'une femme comme elle. Elle a voulu faire paiïer. jufques dans le cceur du marquis les fentimens d'honneur & de verru qui font dans le fien ; elle y a travaillé : mais quelques foins qu'elle air pris, quelqu'art qu'elle ait employé , elle a eu le chagrin de voir au travers du bandeau de 1'amour que fes peines éroient inutiles , & elle a eu le courage, malgré 1'amour qui 1'avoit prévenue, de bannir le marquis de chez elle. Tout le monde a vu la conduite de la vicomteffe, elle a été claire, nerte. Rien ne lui a fait plus d'honneur, ne fait plus de tort au marquis, & ne feroit plus de honte a madame de Rababou, fi elle favoit combien fes Haifons avec monfieur d'Iridis la déshonorent ?

Piij

Sluiten