Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

©u Prince Titi. 237 Poirau entra dans la perite maifon a la fuite des tois, tandis que les auttes courtifans étoient allés , felon la coutume, dans le nouveau batiment , oü le prince de Fullfoi & le duc de Vaervir faifoient ce jour-la les honneurs de la table* Poirau que perfonne n'avoit averti qu'on ne fuivoit point les rois lorfqu'ils entroient dans la petite maifon , fut fort étonné de fe voir feul d®tant d'autres qu'il avoit vus a leut fuite. II cherchoit a s'éclipfer , lorfque le roi de Forteferre prévint Titi, en lui demandant la permhTion de faire mettre eet officier a'table. Titi charmé de 1'honneur que Forteferre vouloit bien accotder a un fi brave homme, demanda auffi ace prince la permiffion d'y faire venir un ancien grand tréforier du feu roi Ginguet, qui avoit , dit - il, perdu une partie de fon bien dans le maniment des finances , comme Poirau avoit perdu un de fes bras a 1'armée. L'un eft plus exttaordinaire encore que 1'autre, répondit Fotteferre , & mérite bien que vous lui donniez cette marqué de diftinétion. Le roi 1'envoya chercher. Ainfi le chevalier de Tobifonde & Poirau regurent un honneur qui ne fut accordé qu'a eux , & que n'auroit pas eu même le marquis d'Iridis , s'il füt refté , quoiqu'il fe prérendït d'une maifon plus noble que celle de ces rois. La folie des Iridis eft de croire qu'anciennementla province oü ils ont

Sluiten