Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

dü Prince Titi. fc|fj ■qu'il faüoit la porter a madame Ia marquife , Sc que pour lui , il confentoit de tour fon cceur a J'honneur que la princefle vouloit bien faire a fa fille. II retourna fur fes pas , Sc 1'exprès fut avec lui trouver madame de Rababou , qui ajouta de bon cceur fon confenremenr a celui du marquis. Elle y trouvoit deux avanrages : l'un , qu'elle éloignok d'auprès d'elle une fi le donr elle craignoit que la jeuneffe ne partageat le cceur du marquis d'Iridis; 1'autte , que 1'honneur qu'on faifoit a fa fille ferviroit a détruire les glofes qu'on pourroit faire fur ce qui s'étoit paffe a Ia cour. Le marquis Sc elle firent une réponfe i madame la princefle de Blanchebrune , pour la remercier de la grace qu'elle faifoit a leur fijle. Sc lui marquer qu'ils efpéroient qu'elle ne 1'en trouveroit pas indigne. C'eft ainfi qlie mademoifelle de Rababou fe trouva placée a la cour, oü ia princefle qui n'aimoit pas le nom de Rababou lui fit prendre celui de Granati; , paree qu'elle avoit alors un bouquet de grenades. C'eft le nom .qu'elle a roujouts porté depuis. Mademoifelle de Granatis n'avoit pas encore dix-fept ans, elle étoit grande & bien formée, jamais on n'a vu de cheveux d'un noir plus nok que les flens j fes traits étoient aflez réguliers, mais le fond du teint étoit extrêmement olivatre ; cependant, cela devenoit en elle une efpèce de beauté, par un avanTome XXniL Q

Sluiten