Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

'166 HlSTOIRE quête. II faifoit voir I'utilité de fa demandé, en ceque cela contribueroit a rendre la difette moins grande; paree qu'en mangeant fes enfans, on hateroit la diminution du peuple , Sc qu'on épargneroit ainfi d'autres animaux. Il y faifoit remarquer un avantage pour les pères, en ce que Ia vente de leurs enfans, leur procureroit quelqu'argent, Sc qu'ils feroient délivrés du foin de travailler a leur avoir du pain, Sc de la douleur de ne pouvoir fouvent leur en donner aflèz. Il y rrouvoit un avantage confidérable pour les mères Sc pour les enfans, en ce que ceux qui voudroient les acheter,nourriroient bien les mères dans leur groffeffe, & pendanr qu'elles allaiteroient, afin que leurs nourrilfons fuifent plus gras Sc plus délicats; d'oü il arriveroit que les femmes groffes & les nourrices auroient du moins dans leur vie quelques bonnes années de nourriture; que leurs enfans ne commenceroient pas a fouffrir avant même que d'être nés; que pour le tems qu'ils feroient au monde, ils feroient bien tiaités, Sc que la mort même leur feroit un bien, puifqu'elle préviendroit leurs misères. Eh! quel efFer a produit cette requête , demanda Titi ? Rien que je fache, répondit Forteferre ? mais je vous alfure qu'elle a été faite, Sc que je Fai vue imprimée. Changeons, je vous prie, de eonverfation, dit Titi; de telles idéés répandroient trop de noir

Sluiten