Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

a74 HlSTOIRE

plus rien : quand elle fera vide, comptez de nouveau ce qui fe trouvera dans la gauche, en vous fouvenanc de n'en prendre jamais que les deux tiers, quelque grande ou quelque petire que foit la fomme. Si vous donnez mal a propos, 1'argent diminuera; fi vous donnez avec raifon, il augmentera toujours. Titi étoit dans la joie de fon cceur. Je vais, difoit-il enlui-même, enrichir mes pauvres payfans; car ce fera raifon de leur donner beaucoup , & ma poche gauche ne défemplira jamais. Après cela Diamantine fit entrer trois de fes zéphirs, dont l'un apportoit une petite caflette, le fecond une corbeille, & 1'autre une bouteille de cette liqueur incomparable qui pourroit rendre immortel. Diamantine prit la petite calïette couverte de peaux de lézards d'une beauté furprenante, toute garnie d'or, & cloutée Cde diamans : tenez , dit-elle a madame Abor, voila pour vous; comptez que quand les dames de la cour verront ce qu'il y a dedans, elles vous croiront bien digne d'être la mère de la reine, & qu'elles vous honoreront comme fi vous 1'étiez vous-même. En voila la clef, ayez-en bien foin. Ne peut-on pas voir ce qu'elle renferme, demandèrent las princefles inquiètes de le favoir ? J'y confens , dit la fée. Madame Abor ouvrit la. caflette. On y trouva douze raflës a chocolat, &c leurs foucoupes de rubis cifelés; douze talles £

Sluiten