Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ij6 HlSTOIRE

jeune Granatis en paroiffoit pétrifiée. Enfin ori renferma la caflette , Sc Diamantine ouvrit la corbeille. Autres merveilles plus furprenantes encore. Voila une bague , dit elle au duc de Felicie , que je vous donne comme le plus grand préfent que jc puiflè faire a un fouverain. Quand quelqu'un viendra vous faire fa cour, ou qu'on vous fera le récit d'une affaire , fi le cceur eft faux, ou le récit intidèle , le diamant de votte bague changera de couleur. Ainfi on ne pourra vous tromper que quand vous n'aurez pas 1'attention de la confulter. En voila une autre, ditelle , en s'adrefTant a la princefle Gracilie , ce n'eft qu'un rubis d'une grofleur médiocre; mais ne vous mariez jamais, fi vous voulez être heureufe, ou n'époufez que celui qui préfervera cette bague d'être détruite par le feu. Je vous aflure, grande fée , dit Gracilie , que je n'oublierai pas ce que vous me faites 1'honneur de me dire, Sc qu'ainfi je ferai heureufe , ou que je ne me marierai jamais. Pour vous mefdames, reprit Diamantine , en regardant Bibi Sc la princefle de Blanchebrune, voila deux miroirs de poche, qui ont cette propriété , qu'en les ouvrant, vous y verrez toujours Sc a chaque inftant ce que font ceux que vous aimez. Ah que vous me faites grand plaifir , s'écria Bibi ! je Paurai toujours devant les yeux. Et moi, dit Blanchebrune, je

Sluiten