Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ïSz H I S T O I R ff

ne pourront vous dérober ce que feront leurs habirans. Si pour vous en fervir plus commodement , vous voulez lui faire faire un pied* fur lequel il tounie Sc fe haufle, & fe baifFe en tout fens , vous n'aurez , après I'avoir fixé, qu'a ouvrir cette petite coulilfe que vous voyez au milieu , Sc placer vis-a-vis 1'ouverture un carron, tout ce qui fe fera dans les iieux que vous voudrez examiner s'y peindra aufli exacFemenr que le font les objets qui fe peignent dans la chambre obfeure.

Le prince de Felicie , qui fe rrouvoit placé entre Abor & le roi de Forreferre , éroit le feul qui n'avoit point recu de préfent. Pour vous , mon cher prince , dit la fée, je n'ai qu'une boite d'or a vous donner , la voila; elle eft toute unie , mais le deflus fe couvrira de pierredes a mefure que vous ferez aimé de quelque belle • de forre que vous pourrez compter les cceurs dont vous ferez la conquêre, par le nombre des diamans qui s'arrangeronr fur cette tabatiere. Celles qui voudroient vous cacher leurs fentimens le voudroient en vain , vous n'aurez qua leur laiffer toucher certe tabatière , quand elles 1'ouvriront, 'elles en répandront toujours le tabac. Cependant vous ne polféderez point la perfonne qui vous aimera le plus, Sc que vous aimez le plus parfaitement, qu'après avoir perdu fans deffein cets*

Sluiten