Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i84 / HlSTOIRE

ton fi plein d'amour, & avec un air fi pénétré , que tour le monde eut envie de rire , tant on s'attendoit peu a trouver en lui de pareils fentimens. On remarqua pourtant que depuis quelque tems, il avoit beaucoup perdu de fa gaieté ordinaire , d'oü Ton conclut qu'en effet il pouvoit fort bien être auffi amoureux qu'il le difoit. On tacha de deviner, mais perfonne ne rencontra jufte.

Cependant la fée ayant renvoyé fa corbeille . Sc la bouteille qu'elle avoit fait apporter étant vide, on propofa d'aller encore faire un tour dans les jardins Sc dans le pare , avant que de quitter ces lieux charmans. On y alla pendant qu'on préparoit tout pour le départ des deux rois Sc de ceux qui devoient les fuivre. La nuit étoit claire, l'air étoit doux Sc parfumé des parfums de mille fleurs. On fe promenoit en liberté, Sc quoiqu'on ne s'éloignat pas beaucoup les uns des autres, chacun infenfiblement s'écartoit au hafard , & les deux rois avec deffein. Forteferte fe trouva avec la princefle de Blanchebrune; Titi avec Bibi • le prince de Felicie donnoit la main a. la princeffe Gracilie, que fuivoient une dame d'honneur, la jeune Granatis & le prince de Frycore. On peut juger de ce que Forteferre S$ Blanchebrune fe direnr, de ce que fe dirent Titi & Bibi. Les deux rois fe trouverent également «ontens.

Sluiten