Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

'tfO HlSTOlRl!

point ménager, ils parcirent avec des chevauJË

Sc un guide que ce premier village leur fournit.

Cependant dès qu'on fut dans ce village, qae le roi étoit chez le juge , tous les habitans , hommes, femmes & enfans accoururent pour le voir. Le roi fe mit k la fenêtre, & eut la bonté d'y refter quelques rnomens , pendanr lefqueis conftderant cette multitude de gens, elle lai parut plutot, aux mauvais habiUemens 8c au* vifages haves , noirs & fecs , une tronpe de gueux , qu'une communauté d'habitans. II fe retira pour compter des ginguets d'or qu'il faifoit palfer de fa poche gauche dans la droite, dont il emplit enfuite le chapean du prince de Frycore pour les diftribuer. Ce duc fe mit fur le pas de la porte du juge , ordonna a tous ceux qui étoient a droite de palfer a gauche, & enfuite de défiler devant lui un a un. II donnoit a chacun deux ginguets d'or , tant aux hommes qu'aux femmes 8c aux petits enfans. Et après en avoir ainfi diftribué une centaine , comme il auroit fallu perdre trop de tems a donner le refte, il le remit, par 1'ordre du roi, a quatre habitans pour en continuer la diftribution en préfence du juge. Ce qu'il y auroit de fucplus devoit être employé a. aoheter douze chevaux , Sc a faire batir une rnaifon pour la pofte au milieu du village. Voila le premier établiflement de la pofte

Sluiten